Pour tous, à tous les étages

Si vous hésitez encore entre une pâtisserie maison, un hamburger à l’américaine, un (vrai) restaurant et un verre en plein air assis dans un confortable fauteuil, rendez-vous au Phénicien. Dans les locaux flambant neufs de ce complexe ouvert depuis quelques mois sur le boulevard du Mono (près du siège d’Ecobank), c’est « à chaque Loméen son resto ». Selon l’heure, l’étage et l’envie. Au rez-de-chaussée, les espaces pâtissier-glacier et fast-food ne désemplissent pas : croissants, tartes individuelles ou gâteaux d’anniversaire personnalisés, hamburgers servis « à l’américaine » avec frites et coleslaw (pour 3 750 FCFA, soit 5,70 euros, boisson comprise), à déguster sur place ou à emporter… Ici, les familles se mêlent aux couples de touristes et aux groupes de jeunes venus déjeuner ou dîner près de la plage pour moins de 10 euros. Au premier étage, le « restaurant international » attire en particulier les employés du port et des nombreuses entreprises du quartier. Au menu : grillades et plats locaux, mais aussi quelques spécialités françaises, libanaises et italiennes. Pour prendre un verre ou organiser l’un de ces after work de plus en plus populaires à Lomé, ça se passe au deuxième étage, sur le toit-terrasse qui, comme son nom l’indique en anglais, fait office de sky bar, avec une vue imprenable sur l’océan – et un ascenseur. Cerise sur le gâteau, le Phénicien Sky Bar organise désormais chaque jeudi soir, à partir de 20 h 30, des concerts de blues, jazz, rock, soul, reggae… De la musique live, là encore, pour tous les goûts.